Participación de PARFIP LEASE en el SICUR 2012

Participación de PARFIP LEASE en el SICUR
Salón Internacional de la Seguridad
Del 28 febrero al 2 marzo 2012 en IFEMA, Feria de Madrid.
Stand 44, Ala G, Pabellón 10

Parfip Lease, agente principal del alquiler financiero en el mercado Europeo, estará presente en SICUR 2012 – Salón internacional de la Seguridad – que tendrá lugar en Madrid del 28 de febrero al 2 de marzo del 2012.

Líder europeo de la micro-financiación en el campo de la seguridad y las nuevas tecnologías, Parfip Lease ayuda a las PYMES y particulares a equiparse de manera inteligente, proponiéndoles contratos de alquiler que van de los 750€ a los 30.000€. Entre los productos y servicios financiados, acorde con la amplia e innovadora oferta en soluciones para la seguridad, se encuentran : biometría, sistemas de alarma, control de accesos, vigilancia a distancia, video vigilancia, tele-asistencia, puertas de seguridad, cajas fuertes, equipos para la prevención de incendios, productos de domótica, etc

Desarrollo de su oferta en España

SICUR será la ocasión para Parfip Lease de ir al encuentro de las empresas Españolas en sector de la seguridad de bienes y personas, campo predilecto del grupo desde hace ya más de 20 años.
Desde su implantación en Barcelona en 2010, Parfip Lease no ha cesado de ampliar su oferta financiera, ajustándola a las necesidades y expectativas del mercado español.

Para Parfip Lease, el principal objetivo para este año 2012, es consolidar su notoriedad en el mercado Español y favorecer su desarrollo, participando en acontecimientos de la importancia de SICUR.
Punto de encuentro para todos los agentes del mercado de la seguridad, SICUR es la cita ineludible del sector a la que Parfip Lease no ha de faltar.

EL equipo de Parfip Spain estará en el Stand 44, Ala G, Pabellón 10, listo para encontrarse con sus actuales y futuros colaboradores.

Publié dans Evènements | Laisser un commentaire

Parfip Lease va participer au SICUR 2012, à Madrid.


Participation de PARFIP LEASE au SICUR
Salon International de la Sécurité et de la Sûreté.
Du 28 février au 2 mars 2012 à l’IFEMA, Feria de Madrid.

Parfip Lease, acteur majeur de la location financière sur les marchés européens, sera exposant au SICUR 2012 – salon international de la sécurité et de la sûreté – qui se tiendra à Madrid du 28 février au 2 mars 2012.

Leader européen du micro-financement dans les domaines de la sécurité et des nouvelles technologies, Parfip Lease aide les PME et les particuliers à s’équiper intelligemment en leur proposant des contrats de location qui vont de 750€ à 30.000€. Les produits et services financés sont aussi nombreux qu’il y a de solutions de sécurité innovantes : biométrie, systèmes d’alarmes, contrôle d’accès, télésurveillance, vidéosurveillance, téléassistance, portiques de sécurité, coffres forts, équipement pour la prévention d’incendies, produits domotiques, etc.

Développement de ses offres en Espagne

Le SICUR sera l’occasion pour Parfip Lease d’aller à la rencontre des acteurs espagnols du secteur de la sécurité des biens et des personnes, domaine de prédilection du groupe depuis près de 20 ans.

Depuis son implantation à Barcelone en 2010, Parfip Lease n’a cessé de développer ses offres de financement ajustées aux besoins et attentes du marché espagnol.
Pour Parfip Lease, l’objectif majeur de l’année 2012 est d’asseoir sa notoriété sur le marché hispanique et de faciliter son développement en participant à des évènements aussi majeurs que le SICUR.

Point de rencontre pour tous les acteurs de la sécurité, SICUR est un rendez-vous que Parfip Lease ne compte pas manquer !

Publié dans Evènements | Laisser un commentaire

Parfip Lease expose au salon APS 2011 et vous y invite!

Venez nous rejoindre pour notre première participation au salon APS 2011, qui se tiendra du 20 au 22 Septembre 2011 à la porte de Versailles, pavillon 8!

Parfip Lease est un partenaire financier privilégié du marché de la sécurité des biens et des personnes. Depuis près de 20 ans, nous accompagnons de nombreux acteurs de ce marché qu’il s’agisse de  fournisseurs, distributeurs ou d’installateurs de solutions de sécurité.

Cet évènement  est la parfaite occasion pour se rencontrer et partager un verre ensemble sur notre stand N° C20 !

Pour obtenir une invitation gratuite au salon, faites votre demande à l’adresse suivante: presse@parfip.com


Publié dans Evènements | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

La géolocalisation: une nouvelle technologie au service de la sécurité des biens et des personnes?

Réalisée à l’aide d’un terminal permettant la localisation, la géolocalisation, appelée également géo-référencement, est la méthode qui permet de localiser et de transmettre en temps réel (ou en différé si on le souhaite) la position géographique d’une personne ou d’une chose

Les principales techniques de géolocalisation sont :

  • Par satellite : Basée sur l’analyse d’un signal émis par des satellites (GPS, Galiléo), la position est traduite en termes de latitude, longitude et parfois d’altitude.
  • Réseau de téléphonie mobile digitale : Triangulation : croisement de données à partir de 3 antennes relais utilisées lorsque le portable se déplace (signal émis par le téléphone).
  • Géocodage : Adresse postale par rapport à un référentiel.
    D’autres techniques sont également utilisées, comme la géolocalisation par WIFI, par adresse IP sur le web ou par RFID (dont il sera question plus loin)

En milieu professionnel, les avantages de la géolocalisation sont multiples : elle améliore le service et la rapidité d’intervention et permet de connaître les positions exactes des personnes sur le terrain. Pouvoir localiser précisément le travailleur permet un gain de productivité, des économies de carburant, de communications et davantage de sécurité. Il devient alors aisé d’optimiser horaires et trajets / tournées de collecte, de faire le suivi en temps réel, de générer des statistiques (temps d’arrêt moyen, temps de chargement des passagers, en fonction des plages horaires…), de faciliter les réponses aux réclamations avec traçabilité en cas de litige, etc.

Dans le cadre de l’utilisation par un particulier, la géolocalisation est principalement utilisée pour les loisirs. Le GPS n’a plus de secret pour quiconque et il aide à trouver cinéma, restaurant et le plus court chemin vers la plage !

Mais la géolocalisation est également une technique au service de la sécurité des biens et des personnes, tant dans le milieu professionnel que particulier.

Grâce à elle, on peut facilement indiquer sa position en cas d’incident, alors qu’on ne sait même pas exactement où l’on se trouve (les skieurs, randonneurs ou travailleurs isolés).

On observe aussi que cette technologie se met de plus en plus au service des personnes dépendantes, les enfants et les personnes âgées. Les bracelets GPS ont fait leur apparition en France dès 2005, et ils permettent par triangulation et par données GPS de localiser des personnes. Qu’il s’agisse de personnes atteintes d’Alzheimer qui se perdent facilement ou d’enfants qui rentrent seuls à la maison, ces bracelets permettent d’alerter  la famille sous forme de SMS, d’email ou de message vocal, dès que la personne sort d’un périmètre géographique défini.

Une autre révolution de la géolocalisation est le gardiennage virtuel (en anglais, géofencing).  C’est une fonction d’un logiciel de géolocalisation qui permet de surveiller à distance la position et le déplacement d’un objet et de prendre des mesures si la position ou le déplacement s’écarte de certaines valeurs fixées d’avance.

Le gardiennage virtuel utilise les données reçues par un récepteur GPS embarqué et transmises par téléphonie mobile.

Au bureau, à l’aéroport, en vacances et durant vos déplacements professionnels, vous sécurisez vos biens les plus précieux et vous ne perdez plus la trace de vos bagages et colis.

Dissimulé dans votre bagage, votre mallette ou dans le sac de votre ordinateur portable, les traceurs GPS / GSM /GPRS vous permettent de retrouver vos effets personnels précieux en cas de perte ou de vol.

Il suffit alors d’envoyer un simple SMS avec votre téléphone portable et vous recevrez la position précise en temps réel de votre bagage. Grâce à des fonctions supplémentaires,  vous pouvez également être averti par SMS de l’arrivée imminente de votre colis dans sa zone de destination.

Les dérives de la géolocalisation

On remarque donc que les applications de la géolocalisation sont très nombreuses  et que cette technique permet de faciliter la vie au quotidien, mais également de sécuriser personnes et biens.

Néanmoins, certaines personnes veulent attirer l’attention sur les possibles dérives de la géolocalisation. Nous vous partageons ici l’avis d’Alex Türk, président de la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés), point de vue qu’il a défendu devant la commission des affaires culturelles en mars 2011 sur les usages de la géolocalisation.

Car la géolocalisation suscite des questions importantes au sujet du respect de la vie privée et certains de ces usages nécessitent réflexion… Pour exemple, il semble en effet que, depuis 2003, certaines boites de nuits -comme Baja Beach Club de Barcelone en Espagne- proposent aux clients d’implanter en quelques minutes la puce VIP Verichip, le chip, dans le bras pour payer ensuite entrée et consommation.

Le VeriChip est une marque déposée pour une puce électronique de la société Applied Digital, en forme de grain de riz qui peut être insérée sous la peau des êtres humains.

Le composant comporte un numéro d’identification unique à 16 chiffres qui peut être consulté à distance par un lecteur de données spécifique (propriétaire).

Ce lecteur peut ensuite se connecter à des serveurs informatiques (un système d’information d’un hôpital par exemple), afin de récupérer des informations pointues sur la personne implantée (groupe sanguin, allergies, maladies, nom, numéro de dossier médical pour un hôpital ; compte bancaire, crédit, placements financiers si on l’utilisait pour les distributeurs automatiques, etc.).

Mais les banques comme Mastercard ou le Groupement des Cartes bancaires en France commencent également à s’intéresser à Verchip.

Ces fameuses puces de la taille d’un grain de riz sont normalement prévues pour tracer vêtements, disques CD et autres produits, localisant ensuite le produit du stockage à la livraison clientèle. Identifiée à la caisse, elle peut s’associer ensuite à la carte de crédit ou chèque de l’acheteur car elle reste active et peut donc continuer à être localisée.

Nous vous invitons à regarder son intervention ici : http://www.francois.cornut-gentille.fr/2011/03/04/atouts-et-derives-de-la-geolocalisation-video/

Article proposé par Parfip Lease

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , | Un commentaire

Nouvelles technologies au service des personnes âgées


A l’approche des Trophées du Grand Age qui auront lieu le 2 mai 2011 au Casino de Paris, évènement auquel Parfip Lease  (www.parfip.com) est partenaire (
www.trophees-du-grand-age.fr), nous vous proposons de faire un point sur les nouvelles technologies au service des personnes âgées

Comme chacun le sait, la longévité augmente et le vieillissement de la population française est un sujet de tout premier plan. Ce sujet est entre autre à l’ordre du jour, car ce phénomène entraine inévitablement un surcroit de demandes d’assistance et de sécurité qu’il faut d’ores et déjà prévoir.

Selon l’INSEE, multipliée par 2,5 entre 2000 et 2040, la population des +de 75 ans représentera en effet 10 millions de personnes, dont la moitié est considérée comme dépendante.

Pour prévenir ce changement démographique, des professionnels (chercheurs, médecins, sociologues…) se penchent de plus en plus sur une discipline appelée Gérontechnologie, qui consiste à développer grâce aux nouvelles technologies, des produits et services dédiées au vieillissement en vue de protéger, d’accompagner et de soulager au mieux les individus dans cette nouvelle phase de leur vie.

Croisement entre la gérontologie (étude du vieillissement) et les nouvelles technologies utilisées dans des produits et services du quotidien, l’objectif de la gérontechnologie est d’apporter des solutions aux problèmes liées à la santé, la sécurité, la mobilité et aux loisirs des personnes âgées.

Plus actives qu’auparavant, les personnes âgées souhaitent en effet rester le plus longtemps possible à leur domicile de manière autonome. Cette nouvelle « science » prend donc en compte leurs désirs et habitudes pour qu’elles soient en mesure de demeurer indépendantes, tout en veillant à leur qualité de vie et de soins en toute sécurité.

Actuellement, il est d’usage de recourir aux services de soins à domicile. Cependant ces intervenants sont également concernés par le vieillissement de la population, ce qui impliquera évidemment une baisse simultanée de ces aidants à leur départ à la retraite. Par ailleurs, force est de constater que le secteur de l’aide à domicile manque de professionnels.

C’est un des avantages majeurs des nouvelles technologies, qui viennent  palier ou compléter ce soutien humain, en garantissant contrôle et aide pour gérer et sécuriser les personnes âgées à domicile.

L’apport des nouvelles technologiques :

Les nouvelles technologies offrent une prévention des accidents domestiques en sécurisant l’habitat.

Les techniques de téléassistance sécurisent les personnes âgées malades grâce à leurs divers moyens d’alerte lors de chute ou de perception de malaise. Elles ont donc une place prépondérante dans la sécurité. Fort de cette première approche, une seconde génération de techniques est en train de voir le jour. Elle détecte automatiquement toutes situations anormales sans avoir besoin d’une intervention volontaire du sujet.


Détecteur de chute à porter autour du cou et qui permet à la personne de déclencher un appel d’urgence en cas de chute.

Ces nouvelles technologies permettent également de lutter contre l’isolement et la désocialisation. Le téléphone devient un outil ultra simple à utiliser, grâce au retrait des fonctions inutiles au profit d’un seul bouton d’appel avec quelques numéros importants. De plus, Internet et la visiophonie (vidéo couplée avec le son) permettent de freiner l’isolement en favorisant le maintien du lien familial ou le contact avec les services sociaux.

Bazile, une seule touche sur le « mobile des seniors », un nouveau mobile à destination des personnes âgées, malvoyantes et ceux ayant des difficultés de préhension.

La gérontechnologie se préoccupe également de la iatrogénie (maladie, effet secondaire, provoqués par le traitement médical ou les médicaments). Perdant son efficacité pour les patients ayant des troubles cognitifs ou de la vue, le fameux pilulier ou semainier devient électronique pour une prise de médicaments automatisée. Il suffit de lui programmer par un système vocal la délivrance des doses prévues pour chaque jour de la semaine à l’heure indiquée par le médecin. Le système permet d’avertir l’individu de tout oubli jusqu’à provoquer une intervention téléphonique en cas de non prise malgré le rappel.

Pilulier automatique et programmable pour une délivrance de médicament contrôlée

Plusieurs techniques sont mises en place pour anticiper les errances causées essentiellement par les syndromes démentiels. Il s’agit de la vidéo, des commandes d’ascenseur désactivées ou des alarmes générées par un système électronique ou du GPS. L’actimétrie étudie le dépistage des changements de l’activité motrice et des troubles du sommeil (hypoactivité quotidienne anormale, hyperactivité nocturne, déambulation exagérée).

Ainsi, les nouvelles technologies prouvent de plus en plus leur nécessité pour les personnes âgées, grâce à leur utilisation de plus en plus intuitive et leur efficacité prouvée.

Un site gerontechnologie.net a d’ailleurs récemment vu le jour, il traite de toute l’actualité des technologies dédiées au grand âge.

Sur ces pages, on retrouve également une « parole d’expert », Entretien avec Franck LEBLED de PARFIP LEASE à propos de la question du financement des technologies pour l’autonomie, des produits et services proposés aux personnes âgées. (http://www.gerontechnologie.net/entretien-avec-franck-lebled-de-parfip-lease-a-propos-de-la-question-du-financement-des-technologies-p%20our-lautonomie-des-produits-et-services-proposes-aux-personnes-agees/31148

Publié dans Technologies de la sécurité | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Les technologies biométriques : la tendance forte du marché de la sécurité

Considérée comme le nec plus ultra de la technologie sécuritaire, la biométrie permet d’assurer la fiabilité des contrôles en s’appuyant sur la prise en compte d’éléments morphologiques et/ou comportementaux uniques à chaque individu.

Le marché de la biométrie reste peu développé en France du fait d’un très petit nombre d’acteurs spécialisés. Néanmoins cette tendance est à la hausse comme le confirme un rapport publié par l’International Biometric Group, qui explique que le marché mondial de la biométrie devrait passer de 3,4 milliards de dollars en 2009 à 9,4 milliards en 2014.

La reconnaissance par les empreintes digitales représentent la principale technologie biométrique en terme de part de marché, soit près de 50% du chiffre d’affaires total.

Il existe également d’autres technologies telles que la reconnaissance de l’iris, des veines de la main ou encore de la voix… Des chercheurs travaillent même sur des systèmes d’identification reposant sur l’étude de comportements ou d’attitudes, comme la démarche, le mouvement des yeux ou le sourire.

Ces solutions sont relativement simples à mettre en oeuvre, fiables et économiques, et dégagent de tous soucis de pertes, vols et autres falsifications de clefs ou badges.

Nous vous dressons ici une explication succincte des différentes techniques les plus répandues à ce jour sur le marché de la biométrie.

Les techniques de la biométrie

Réseau veineux
Il est possible d’authentifier une personne grâce au motif des veines du doigt ou de la paume de la main. Cette technologie ne demande qu’une milliseconde pour capturer l’image de la main, même si elle est en mouvement. Déjà très répandue au Japon grâce aux fabricants Hitachi, Futijtsu et récemment Sony, les banques proposent à leurs clients de remplacer la saisie du code secret de leur carte bancaires par cette technologie, pour les retraits à leurs distributeurs de billet. Ce dispositif biométrique gère également les accès protégés de certains lieux et peut remplacer les mots de passe de connexion à un réseau. Ce procédé est aussi commercialisé en Europe suite à un accord entre Sagem Sécurité et Hitachi pour le développement de dispositifs d’authentification personnel « multimodaux » (s’appuyant en même temps sur deux modes de vérification des traits différenciateurs des personnes).

Empreintes digitales
Plus du tiers du marché des procédés biométriques ont recours à l’empreinte digitale qui reste la solution préférée des entreprises. Sa facilité d’utilisation, son efficacité, son coût plus faibles que les autres technologies et sa forte acceptabilité par les utilisateurs, sont les points forts de ce procédé.

Diverses techniques existent : capteurs optiques (caméras CCD/CMOS), capteurs ultrasoniques, capteurs de champ électrique, de capacité, de température…

Chaque individu, chaque doigt, ayant une empreinte digitale unique, La probabilité de trouver deux empreintes digitales similaires est de 1 sur 10 puissance 24.

Identification par l’iris
La biométrie par l’iris est une des technologies (avec la rétine) qui assure un haut niveau de sécurité en raison de l’unicité très élevée de l’iris. La probabilité de trouver 2 iris suffisamment identiques pour tromper le matériel est de 1 sur 10 puissance 72. L’iris contient une quantité d’information particulièrement importante qui lui confère une fiabilité extraordinaire et qui transforme l’identification par l’authentification.

Rétine
Pellicule photographique » de l’œil, la biométrie utilise les veines de la rétine pour la reconnaissance d’une personne. C’est une technique qui procure un haut niveau d’identification et qui s’adapte parfaitement à des applications de haute sécurité (sites militaires, salles de coffres forts, etc ). Malgré sa fiabilité incontestable, cette méthode est moins répandue car plus contraignante pour l’utilisateur. En effet, il faut se positionner à quelques centimètres du capteur et il est nécessaire d’éclairer le fond de l’oeil à l’aide d’un faisceau lumineux (sans aucun danger ophtalmique), ce qui peut retenir certaines personnes.

Main
La technique biométrique utilisant la forme de la main est largement utilisée pour le contrôle d’accès physique ou le pointage horaire. Simple à mettre en place, abordable en terme de coût, cette solution est tout à fait crédible car la reconnaissance est basée sur la géométrie de la main (à ne pas confondre avec l’identification par empreintes). Généralement équipé d’une caméra infrarouge pour fournir une image en 3D de la main, le désavantage principal de cette technique n’est pas sa fiabilité, mais réside dans la dimension assez volumineuse du lecteur qui doit prendre en compte la taille des mains.

Reconnaissance vocale
La technologie de l’analyse de la voix s’utilise là, où les autres techniques de reconnaissance ne peuvent pas être employées : centres d’appel, les opérations bancaires, l’accès à des comptes, sur PC domestiques, pour l’accès à un réseau ou pour des applications judiciaires.

C’est également le moyen de reconnaissance le mieux accepté par les utilisateurs, car elle n’exige aucun contact physique avec le lecteur du système. La voix reste le moyen biométrique le plus intéressant à employer du fait de sa disponibilité via le réseau téléphonique.

Signature dynamique
Utilisée comme élément juridique ou administratif, propre à chaque personne, la signature d’un individu permet de l’identifier. Doté d’un crayon lecteur et d’une tablette à digitaliser ou de capteurs qui scannent, le système d’authentification de signature dynamique analyse un grand nombre de variables : vitesse de signature, accélérations, pression exercée… La variation incessante d’une signature explique la difficulté technique de ce système qui a nécessité la mise en place d’algorithmes complexes, capables de tenir compte de ces évolutions permanentes. Une très haute exactitude est difficile à atteindre cependant grâce à cette solution de reconnaissance.

Visage
Utiliser le visage est la méthode biométrique la plus usitée pour l’identification personnelle.  A l’aide d’une caméra, soit l’individu se positionne devant l’appareil soit il est identifié à une certaine distance et peut être en mouvement. Cette application est plus ou moins complexe, comptant sur la coopération de l’utilisateur pour obtenir des résultats de qualité. Le contrôle d’accès à un système d’information, appelé contrôle d’accès logique, s’en affranchit par le biais de la WebCam ayant la totale collaboration de l’utilisateur pour lui permettre d’accéder à sa session de travail à distance ou utiliser ses fichiers en réseau. Cette méthode s’utilise dans divers domaines : le contrôle d’accès physique ou logique, la surveillance ou l’accès aux distributeurs automatiques de billets, dans les Casino, aéroports, stades, centres commerciaux…

Article proposé par Parfip Lease, pour un financement intelligent de la sécurité.

Publié dans Technologies de la sécurité | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

La domotique au service de la sécurité des personnes

Définition et fonctionnement
La domotique est l’ensemble des techniques de l’électronique, de physique du bâtiment, d’automatismes, de l’informatique et des télécommunications utilisées dans les bâtiments. La domotique vise à apporter des fonctions de confort (optimisation de l’éclairage, du chauffage), de gestion d’énergie (programmation), de sécurité (comme les alarmes) et de communication (comme les commandes à distance ou l’émission de signaux destinés à l’utilisateur) que l’on peut retrouver dans les maisons, les hôtels, les lieux publics…

Source : Wikipedia.(http://fr.wikipedia.org/wiki/Domotique )

La centralisation des commandes est le fondement du système. Les appareils mis en réseau se reconnaissent et dialoguent entre eux, se déclenchant ou se mettant en sommeil par simple appui sur une touche. Par le biais d’un interrupteur centralisé et d’inters récepteurs radiocommandés ou filaires, les éclairages et volets motorisés peuvent être actionnés individuellement, par groupes de pièces ou simultanément.

La réalisation d’un environnement contrôlable à distance, demande l’installation d’un dispositif complexe, composé de trois parties :

Une interface entre l’utilisateur et le système domotique : appelée plus communément contrôle d’environnement, elle permet à la personne de contrôler son environnement, en sélectionnant et activant les éléments à contrôler.

Le système domotique : il permet de centraliser les informations émises par l’interface, afin de les organiser et de les adresser à des effecteurs.

Les effecteurs : regroupe tous les appareils et moteurs à contrôler à distance, tels que, par exemple : les fonctionnalités d’un lit (têtière, plicature de jambes, hauteur), le téléphone, la télévision, les portes, les lumières, les volets, le chauffage, les prises…

La sécurité avec la domotique

La notion moderne de sécurité concerne tous les aspects de la vie quotidienne et implique aussi le domestique et la santé. De nouveaux outils de détection et de communication permettent de prévenir à distance en cas de panne, de fuite d’eau ou de gaz, de fumée suspecte…

Les personnes dépendantes en difficulté peuvent émettre un appel de détresse ou être secourues, sans intervention de leur part, grâce à des terminaux de télésanté.

En liaison avec des prestataires extérieurs, la domotique permet le suivi des personnes fragiles, âgées ou handicapées (télésanté). Alarmes, détecteurs de mouvement ou d’intrusion, interphones et portiers vidéo, simulateurs de présence… se combinent pour dissuader les visiteurs indésirables ou malintentionnés. D’autres systèmes de détection sont prévus pour surveiller les enfants, prévenir les risques d’accident (incendie, fuite de gaz…), signaler des pannes (inondation, coupure de courant…).

La domotique est une façon nouvelle d’automatiser la sécurité d’une maison. Son but principal est de fournir le maximum de confort en matière de :

  • Chauffage et gestion de l’éclairage,
  • Gestions d’énergie,
  • Sécurité par le biais des alarmes,
  • Communication

Demain notre quotidien

De nombreux laboratoires se lancent dans les études de robots domestiques qui prennent de plus en plus forme humane et peuvent à présent se déplacer et éviter des obstacles. Limitées actuellement par des normes de sécurité, ces machines possèdent d’ores et déjà des dispositifs de sécurité leur retirant toute force mécanique dès contact humain. Du coup, il se révèle inefficace pour sécuriser un enfant de moins de trois ans…

Les études réalisées s’intéressent aux capteurs de vision et aux programmes qui permettrait aux robots la reconnaissance des visages et l’apprentissage identique aux hommes.

En 2005, Mitsubishi Heavy Industries a déjà commercialisé quelques robots d’assistance à domicile. Cette série à l’image de Wakamaru peut remplir plusieurs services simples : rappeler un rendez-vous important, se connecter à Internet par le Wi-Fi pour rechercher une information et la retransmettre  ensuite grâce à sa voix féminine ou encore surveiller la maison. Les prévisions de ce marché soumis aux progrès technologiques annonceraient un chiffre de 18 milliards d’euros.

Pour les rêveurs, les robots devraient pouvoir se charger des tâches suivantes :

  • Ménage,
  • Aide aux personnes handicapées,
  • Internet/Mail/Messagerie instantanée,
  • Surveillance,
  • Guide de visiteurs.

Article proposé par Parfip Lease, pour un financement intelligent de la sécurité.

Publié dans Non classé, Technologies de la sécurité | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Les lauréats des Trophées de la Sécurité Privée 2010

Le lundi 20 septembre 2010, les lauréats des Trophées de la Sécurité 2010 ont été récompensés au Casino de Paris.
La 5ème édition des Trophées de la Sécurité a rassemblé plus de 800 professionnels cette année.

Sept catégories ont été récompensées au cours de cette manifestation: 

  • Meilleure innovation technologique PME / START UP

EXAQTWORLD : Le Duraltag est  l’antivol nouvelle génération  qui révolutionne la protection antivol des articles textiles en réconciliant deux concepts antinomiques alliant sécurisation et esthétisme.

Il répond en effet précisément aux attentes des détaillants : nouveau système de sécurité renforcé, intégration d’un clou révolutionnaire qui n’abîme pas les vêtements, nouveau principe de communication intégrée dans l’antivol, etc.

  • Meilleure innovation grands groupes

CEGELEC SECURE : Evolynx lance iPerflex, un nouveau système intégré de sûreté basé sur la technologie web 2.0, une nouvelle architecture matérielle, un système d’information ouvert et sécurisé. Il permet de réduire les coûts de possession du système, apporte une grande flexibilité et améliore l’efficacité du travail des utilisateurs : installation plus simple et plus rapide, moins de câblage, pas de logiciel à installer sur les postes opérateurs, accès aux web services, sécurité…

  • Meilleur service de gestion/RH/formation

Le jury a distingué EAMUS CORK GROUP et COGAN CONSULTING pour l’élaboration d’une formation comportant des exercices destinés à tous leurs employés. Cette méthode novatrice permet une meilleure gestion du stress pour chacun des collaborateurs et donc d’optimiser l’exécution de leurs missions. Avant leur prise de fonction, les employés peuvent ainsi exécuter ces gestes simples.

Le coup de cœur du jury a été décerné à AVICA SECURITE pour la mise en place d’une gestion prévisionnelle des emplois et compétences, ainsi qu’une gestion des âges.

  • Sécurité incendie

SSI SERVICES à été récompensé grâce à son site Internet SSI VISION qui permet à ses clients de suivre en temps réel la gestion de leur prestation. SSI Vision répond ainsi aux attentes exprimées par les clients d’être  informés et impliqués au respect règlementaire afin de pérenniser leurs systèmes de sécurité incendie.

  • Meilleur projet de sécurité

LA CAVAM a remporté ce trophée pour la mutualisation de ses moyens permettant un plus grande réactivité de ses agents ainsi qu’une meilleure protection des 110 000 habitants de la communauté d’agglomération.

Les forces de police intercommunale sont équipées d’un système de géolocalisation, d’un PC de surveillance et d’une cartographie des faits constatés.  La délinquance a baissé de 20% depuis la mise en place du projet.


  • Directeur de la sécurité 2010

Bernard GALEA de FM LOGISTIC a été récompensé pour la mise en place d’un système innovant d’indicateurs de sûreté permettant un calcul du retour sur investissement.

  • Manager 2010 d’une entreprise de sécurité

Marc RUMEAU à été récompensé pour son action au sein du groupe SITEX ORBIS.

Le jury a décerné un prix Coup de coeur à Yoram ASSOUS pour l’ensemble de ses actions au sein d’AASSET SECURITY.

Le jury a également remis un prix d’honneur à Bernard GEIBEN pour l’ensemble de sa carrière et de ses actions en tant que directeur Corporate de toutes les enseignes du groupe Carrefour (32 pays).

Article proposé par Parfip Lease, partenaire de l’évènement

Publié dans Evènements | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Bonjour tout le monde !

Bienvenue dans WordPress. Ceci est votre premier article. Modifiez-le ou supprimez-le, puis lancez-vous !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire