La domotique au service de la sécurité des personnes

Définition et fonctionnement
La domotique est l’ensemble des techniques de l’électronique, de physique du bâtiment, d’automatismes, de l’informatique et des télécommunications utilisées dans les bâtiments. La domotique vise à apporter des fonctions de confort (optimisation de l’éclairage, du chauffage), de gestion d’énergie (programmation), de sécurité (comme les alarmes) et de communication (comme les commandes à distance ou l’émission de signaux destinés à l’utilisateur) que l’on peut retrouver dans les maisons, les hôtels, les lieux publics…

Source : Wikipedia.(http://fr.wikipedia.org/wiki/Domotique )

La centralisation des commandes est le fondement du système. Les appareils mis en réseau se reconnaissent et dialoguent entre eux, se déclenchant ou se mettant en sommeil par simple appui sur une touche. Par le biais d’un interrupteur centralisé et d’inters récepteurs radiocommandés ou filaires, les éclairages et volets motorisés peuvent être actionnés individuellement, par groupes de pièces ou simultanément.

La réalisation d’un environnement contrôlable à distance, demande l’installation d’un dispositif complexe, composé de trois parties :

Une interface entre l’utilisateur et le système domotique : appelée plus communément contrôle d’environnement, elle permet à la personne de contrôler son environnement, en sélectionnant et activant les éléments à contrôler.

Le système domotique : il permet de centraliser les informations émises par l’interface, afin de les organiser et de les adresser à des effecteurs.

Les effecteurs : regroupe tous les appareils et moteurs à contrôler à distance, tels que, par exemple : les fonctionnalités d’un lit (têtière, plicature de jambes, hauteur), le téléphone, la télévision, les portes, les lumières, les volets, le chauffage, les prises…

La sécurité avec la domotique

La notion moderne de sécurité concerne tous les aspects de la vie quotidienne et implique aussi le domestique et la santé. De nouveaux outils de détection et de communication permettent de prévenir à distance en cas de panne, de fuite d’eau ou de gaz, de fumée suspecte…

Les personnes dépendantes en difficulté peuvent émettre un appel de détresse ou être secourues, sans intervention de leur part, grâce à des terminaux de télésanté.

En liaison avec des prestataires extérieurs, la domotique permet le suivi des personnes fragiles, âgées ou handicapées (télésanté). Alarmes, détecteurs de mouvement ou d’intrusion, interphones et portiers vidéo, simulateurs de présence… se combinent pour dissuader les visiteurs indésirables ou malintentionnés. D’autres systèmes de détection sont prévus pour surveiller les enfants, prévenir les risques d’accident (incendie, fuite de gaz…), signaler des pannes (inondation, coupure de courant…).

La domotique est une façon nouvelle d’automatiser la sécurité d’une maison. Son but principal est de fournir le maximum de confort en matière de :

  • Chauffage et gestion de l’éclairage,
  • Gestions d’énergie,
  • Sécurité par le biais des alarmes,
  • Communication

Demain notre quotidien

De nombreux laboratoires se lancent dans les études de robots domestiques qui prennent de plus en plus forme humane et peuvent à présent se déplacer et éviter des obstacles. Limitées actuellement par des normes de sécurité, ces machines possèdent d’ores et déjà des dispositifs de sécurité leur retirant toute force mécanique dès contact humain. Du coup, il se révèle inefficace pour sécuriser un enfant de moins de trois ans…

Les études réalisées s’intéressent aux capteurs de vision et aux programmes qui permettrait aux robots la reconnaissance des visages et l’apprentissage identique aux hommes.

En 2005, Mitsubishi Heavy Industries a déjà commercialisé quelques robots d’assistance à domicile. Cette série à l’image de Wakamaru peut remplir plusieurs services simples : rappeler un rendez-vous important, se connecter à Internet par le Wi-Fi pour rechercher une information et la retransmettre  ensuite grâce à sa voix féminine ou encore surveiller la maison. Les prévisions de ce marché soumis aux progrès technologiques annonceraient un chiffre de 18 milliards d’euros.

Pour les rêveurs, les robots devraient pouvoir se charger des tâches suivantes :

  • Ménage,
  • Aide aux personnes handicapées,
  • Internet/Mail/Messagerie instantanée,
  • Surveillance,
  • Guide de visiteurs.

Article proposé par Parfip Lease, pour un financement intelligent de la sécurité.

Cette entrée a été publiée dans Non classé, Technologies de la sécurité, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>