Nouvelles technologies au service des personnes âgées


A l’approche des Trophées du Grand Age qui auront lieu le 2 mai 2011 au Casino de Paris, évènement auquel Parfip Lease  (www.parfip.com) est partenaire (
www.trophees-du-grand-age.fr), nous vous proposons de faire un point sur les nouvelles technologies au service des personnes âgées

Comme chacun le sait, la longévité augmente et le vieillissement de la population française est un sujet de tout premier plan. Ce sujet est entre autre à l’ordre du jour, car ce phénomène entraine inévitablement un surcroit de demandes d’assistance et de sécurité qu’il faut d’ores et déjà prévoir.

Selon l’INSEE, multipliée par 2,5 entre 2000 et 2040, la population des +de 75 ans représentera en effet 10 millions de personnes, dont la moitié est considérée comme dépendante.

Pour prévenir ce changement démographique, des professionnels (chercheurs, médecins, sociologues…) se penchent de plus en plus sur une discipline appelée Gérontechnologie, qui consiste à développer grâce aux nouvelles technologies, des produits et services dédiées au vieillissement en vue de protéger, d’accompagner et de soulager au mieux les individus dans cette nouvelle phase de leur vie.

Croisement entre la gérontologie (étude du vieillissement) et les nouvelles technologies utilisées dans des produits et services du quotidien, l’objectif de la gérontechnologie est d’apporter des solutions aux problèmes liées à la santé, la sécurité, la mobilité et aux loisirs des personnes âgées.

Plus actives qu’auparavant, les personnes âgées souhaitent en effet rester le plus longtemps possible à leur domicile de manière autonome. Cette nouvelle « science » prend donc en compte leurs désirs et habitudes pour qu’elles soient en mesure de demeurer indépendantes, tout en veillant à leur qualité de vie et de soins en toute sécurité.

Actuellement, il est d’usage de recourir aux services de soins à domicile. Cependant ces intervenants sont également concernés par le vieillissement de la population, ce qui impliquera évidemment une baisse simultanée de ces aidants à leur départ à la retraite. Par ailleurs, force est de constater que le secteur de l’aide à domicile manque de professionnels.

C’est un des avantages majeurs des nouvelles technologies, qui viennent  palier ou compléter ce soutien humain, en garantissant contrôle et aide pour gérer et sécuriser les personnes âgées à domicile.

L’apport des nouvelles technologiques :

Les nouvelles technologies offrent une prévention des accidents domestiques en sécurisant l’habitat.

Les techniques de téléassistance sécurisent les personnes âgées malades grâce à leurs divers moyens d’alerte lors de chute ou de perception de malaise. Elles ont donc une place prépondérante dans la sécurité. Fort de cette première approche, une seconde génération de techniques est en train de voir le jour. Elle détecte automatiquement toutes situations anormales sans avoir besoin d’une intervention volontaire du sujet.


Détecteur de chute à porter autour du cou et qui permet à la personne de déclencher un appel d’urgence en cas de chute.

Ces nouvelles technologies permettent également de lutter contre l’isolement et la désocialisation. Le téléphone devient un outil ultra simple à utiliser, grâce au retrait des fonctions inutiles au profit d’un seul bouton d’appel avec quelques numéros importants. De plus, Internet et la visiophonie (vidéo couplée avec le son) permettent de freiner l’isolement en favorisant le maintien du lien familial ou le contact avec les services sociaux.

Bazile, une seule touche sur le « mobile des seniors », un nouveau mobile à destination des personnes âgées, malvoyantes et ceux ayant des difficultés de préhension.

La gérontechnologie se préoccupe également de la iatrogénie (maladie, effet secondaire, provoqués par le traitement médical ou les médicaments). Perdant son efficacité pour les patients ayant des troubles cognitifs ou de la vue, le fameux pilulier ou semainier devient électronique pour une prise de médicaments automatisée. Il suffit de lui programmer par un système vocal la délivrance des doses prévues pour chaque jour de la semaine à l’heure indiquée par le médecin. Le système permet d’avertir l’individu de tout oubli jusqu’à provoquer une intervention téléphonique en cas de non prise malgré le rappel.

Pilulier automatique et programmable pour une délivrance de médicament contrôlée

Plusieurs techniques sont mises en place pour anticiper les errances causées essentiellement par les syndromes démentiels. Il s’agit de la vidéo, des commandes d’ascenseur désactivées ou des alarmes générées par un système électronique ou du GPS. L’actimétrie étudie le dépistage des changements de l’activité motrice et des troubles du sommeil (hypoactivité quotidienne anormale, hyperactivité nocturne, déambulation exagérée).

Ainsi, les nouvelles technologies prouvent de plus en plus leur nécessité pour les personnes âgées, grâce à leur utilisation de plus en plus intuitive et leur efficacité prouvée.

Un site gerontechnologie.net a d’ailleurs récemment vu le jour, il traite de toute l’actualité des technologies dédiées au grand âge.

Sur ces pages, on retrouve également une « parole d’expert », Entretien avec Franck LEBLED de PARFIP LEASE à propos de la question du financement des technologies pour l’autonomie, des produits et services proposés aux personnes âgées. (http://www.gerontechnologie.net/entretien-avec-franck-lebled-de-parfip-lease-a-propos-de-la-question-du-financement-des-technologies-p%20our-lautonomie-des-produits-et-services-proposes-aux-personnes-agees/31148

Cette entrée a été publiée dans Technologies de la sécurité, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>